Le château de Maintenon : un lieu d’histoire

Le château de Maintenon, un lieu chargé d'histoire entre Chartres et Versailles

Le château de Maintenon fait partie de ces lieux dans notre patrimoine qui nous offrent une véritable âme, comme s’ils avaient toujours fait partie de notre environnement et de notre vie. Situé entre la cathédrale de Chartres, bible de pierre et de verre, merveille médiévale, et l’immense château de Versailles, ce château chargé d’histoire est un  lieu où on se sent comme à la maison. Le château se trouve dans la vallée royale de l’Eure car c’est ici que de grandes dames, proches des rois ont élu domicile. Diane de Poitiers à Anet, Madame de Pompadour à Crécy Couvé (près de Dreux), Jeanne de France à Nogent le Roi et bien sûr, Françoise d’Aubigné, veuve Scarron à Maintenon.

Cendrillon aimée du roi

Quand je commence mes visites au château, je parle de l’histoire incroyable de Madame de Maintenon, cette Cendrillon qui vécut le ruisseau et finit aimée du roi. Imaginez cette vie surprenante. Françoise naît en prison. Elle part avec ses parents aux îles. Lorsqu’elle revient en France, la famille est dans la plus extrême misèr. C’est alors qu’adolescente, sa marraine (ou marâtre !) l’envoie au couvent. Et puis la chance personnifiée par Athénaïs de Montespan qui lui confie ses enfants bâtards royaux.

Le château de Maintenon et la famille de Noailles

Chaque pièce du château a été restauré et les propriétaires successifs ont préservé l’âme que Françoise d’Aubigné avait insufflé au domaine. Penchons-nous sur ces propriétaires. Françoise n’a pas eu d’enfants et a choisi de léguer le château à sa nièce François Amable d’Aubigné qu’elle a convenablement dotée et pour qui elle a trouvé un époux digne de son rang. L’époux en question s’appelait Adrien Maurice de Noailles, maréchal de France. Cette grande famille de la noblesse française est citée depuis le début du 13e siècle. Dans la grande galerie du château, vous pourrez voir les portraits des membres les plus importants de la famille. Leur devise : le souffle de la mort ne nous atteint pas. Il est vrai que les Noailles brillaient particulièrement au service du roi sur le champ de bataille et Adrien n’a pas été en reste puisqu’il participa à la guerre de succession d’Espagne. Il est d’ailleurs choisi pour sa prudence et son grand sens du devoir pour accompagner le souverain Philippe V en Espagne. A cette occasion, il reçoit le titre de Grand d’Espagne. A la mort du roi, il soutient Philippe d’Orléans contre le duc du Maine, bâtard de Louis XIV et de Madame de Montespan. En anecdote, notez bien que le Duc du Maine était le préféré des enfants illégitimes dont Madame de Maintenon était la gouvernante.
Saint-Simon lui-même pourtant âpre dans ses critiques disait d’Adrien qu’il était une belle âme et un esprit supérieur, aimable, avec beaucoup de culture, l’amour du roi et un grand sens de la patrie.

Le château de Maintenon pendant la guerre

Je trouve que cette présentation qualifie bien cette famille car si on arrive au 20e siècle, lors de la seconde guerre mondiale, le propriétaire du château est Jean-Maurice de Noailles. Ce dernier rentre rapidement en résistance. Il est arrêté le 22 janvier 1942 à Paris. Il était prisonnier de la gestapo Française d’Henri Lafont rue Lauriston et fut envoyé au camp de Bergen Belsen (le camp où est morte Anne Frank) où il meurt le 14 avril 1945. Son fils Adrien mourut pour la France lors d’un vol dans les Vosges en 1944. La seule héritière fut alors Geneviève qui épousa Jean Raindre : ce sont eux qui relevèrent le château après la guerre.

Au début de la guerre, le château fut le siège de l’amirauté. L’amiral Darlan proche de la famille de Noailles décide d’y établir une base de contrôle des opérations. Le château reçoit les personnalités d’alors : Winston Churchill, chef de la marine anglaise via y rencontrer son homologue. Jean Moulin y est également venu en tant que Préfet d’Eure-et-Loir.

Pendant la période d’occupation, les allemands se servirent du parc mais aussi de la ville pour accueillir des dépôts de munitions. La ville fut bombardée et gravement touchée en Août 1944 et le château fut sévèrement touchée.

Les papiers peints chinois

Ecoutez ce que nous raconte Monsieur Raindre de Noailles de la découverte des papiers peints chinois. Ces papiers peints sont du 18e siècle. Ils furent restaurés en 2007. Oiseaux, papillons, feuillages ont repris des couleurs. Dire qu’ils ont échappé à la destruction : lorsque le toit a été éventré pendant la guerre, les papiers peints avaient pris l’eau.

Votre visite en ma compagnie

En toute saison, ce château vaut une visite !

N'hésitez pas à réserver : ce lieu enchanteur ne peut que vous éblouir !