Vitrail de la Belle Verrière : l’épisode des tentations

Le vitrail de la Belle Verrière à Chartres : l'épisode des tentations du christ

Dans la cathédrale, le vitrail Notre-Dame de la Belle-verrière attire généralement les regards pour le bleu de la robe de la vierge. Mais aujourd’hui, je vais évoquer un épisode raconté dans cette verrière.

Nous sommes aujourd’hui mardi gras, veille de cette période particulière pour les chrétiens qu’est le Carême. Durant cette période des 40 jours précédant Pâques, les chrétiens sont invités à faire pénitence : temps de jeûne mais aussi temps d’abstinence, d’aumône et de préparation. Dans l’histoire de Jésus, ce dernier passe 40 jours dans le désert pour se préparer à sa mission. Et c’est bien sûr dans le vitrail de Notre-Dame de la Belle Verrière que nous voyons cet épisode de la vie de Jésus : les tentations, relaté dans les évangiles (Luc 4,1-13 et Matthieu 4, 1-10, Jean et Marc l’évoquent également).

L'histoire des tentations dans le vitrail de la belle verrière

Alors si nous reprenions l’histoire. Le diable va, par tous les moyens, tenter de faire fléchir la volonté du christ. Imaginez : 40 jours et 40 nuits de jeûne, le diable surgit et invite l’affamé à transformer les pierres en pain. Et le christ résiste. Si vous observez dans la verrière, la pierre est entre le diable et le christ, jaune… comme si elle donnait déjà l’apparence d’un pain doré.

Personnellement, j’aime beaucoup l’épisode de la 2e tentation. Vous voyez le christ entre un ange et le diable, entre le bien et le mal. Il semble posé sur une architecture. L’histoire nous dit que le diable avait emmener Jésus dans la ville sainte et mis sur le haut du temple. Puis, il a invité Jésus à se jeter en bas car si il est le fils de Dieu, il est écrit :”Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu’ils te gardent ; et: Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre”. Et Jésus est confiant et tient le livre dans la verrière et il dit au diable : “tu ne mettras pas à l’épreuve le seigneur ton dieu”.

Puis, la troisième tentation arrive. Le diable est rouge de colère dans  la verrière. Pourquoi ? et bien l’histoire nous dit : le diable propose la gloire à Jésus et celui-ci lui dit “Vade retro Satana” (arrière satan !”) accompagné d’un geste ferme et décidé. S’en est fini de Satan, il a perdu la bataille.

Une petite analyse des représentations du diable dans le vitrail

Regardez attentivement l’évolution du diable : 1ère tentation, le corps est vert avec une tête de cochon. A son derrière, une aile indique qu’il s’agit d’un ange déchu. Il se tient droit, sûr de son fait. Dans la 2ème , l’aile est devenue rouge… les affaires se gâteraient elles ? son visage aussi a pris la carnation rouge et la posture est plus “agitée”. 3e partie, il va battre en retraite, les cornes sont couchées, un peu comme les oreilles de votre chien ou de votre chat lorsqu’il s’énerve.

Envie d'une visite de la cathédrale ?

Je peux vous proposer une visite sur la thématique du vitrail.